Info COVID-19

(819) 568-1440

Installer son revêtement de plancher soi-même : est-ce qu’on économise vraiment?

24 avril 2020

La liste des rénovations résidentielles peut devenir très longue une fois qu’on commence. Une fois les armoires revampées, les vieux meubles remplacés et les murs repeints, on se dit que les planchers devraient vraiment être rafraichis ou carrément remplacés. Mais est-ce une bonne idée de changer et d’installer soi-même son revêtement de plancher? Est-ce vraiment économique?  Tout dépend de ses envies et du niveau de difficulté que vos choix impliquent.  

Changer totalement le plancher 

La solution la plus radicale est de changer complètement le revêtement en place. Il s’agit alors d’arracher l’ancien plancher pour en installer un nouveau. Ceci implique de retirer les plinthes, de remplacer le sous-plancher s’il est abimé, de prévoir des quarts de rond dans le bas des plinthes, etc. Il sera évidemment plus facile de procéder vous même si vous devez remplacer du plancher flottant (qui n’implique ni colle, ni clous) que si vous devez vous attaquer à de la céramique, à du plancher de bois franc ou à du linoléum collé depuis une éternité. Votre capacité à faire vous-même le travail dépend également du nouveau matériau choisi. Si vous remplacez votre ancien revêtement par un plancher de bois, vous devrez inclure la location ou l’achat d’une cloueuse dans votre budget.  

Installer le nouveau plancher par-dessus l’ancien.  

Il est possible, dans certain cas, d’installer un nouveau plancher par dessus l’ancien, mais ce dernier doit être solide et droit. De plus, vous devez prendre en compte le sens des lamelles et installer le nouveau revêtement en sens inverse. Le problème principal avec cette solution c’est que ça augmente sensiblement la hauteur des planchers, qui pourraient ne plus être égaux aux autres recouvrements de la maison. La pose pourrait aussi créer une élévation dangereuse à la jonction entre deux pièces. Vous pourriez également être obligé de remonter les plinthes, de couper les chambranles et les portes, ce qui pourrait finir par être plus long que de simplement retirer l’ancien couvre-plancher.  

Sabler ou revernir le plancher en place.  

Vous pourriez aussi décider de rajeunir votre couvre-plancher en place en le sablant et en repassant un vernis à sa surface. Cette option écologique ne s’applique qu’aux surfaces de bois. Il est même possible d’appliquer une teinture pour changer la couleur. Cependant, ce type de restauration ne changera jamais la largeur ou la longueur des planches, ni même l’essence du bois. Un professionnel pourrait vous permettre de vivre un sablage de plancher sans poussière. C’est une option intéressante puisque ça n’implique pas de grands ménages, de ventilation ou de relocalisation temporaire. Faire affaire avec un professionnel permettra également d’obtenir un résultat impeccable en ne sablant que le nécessaire.  Comme un bon plancher de bois peut être sablé de 3 à 4 fois, il est important d’être minutieux pour cette étape.  

Économique de le faire soi-même 

Tout dépend de votre niveau d’habileté, mais en général si faire affaire avec un professionnel peut sembler plus cher sur le coup. Le travail sera assurément fait plus rapidement en minimisant le risque d’erreurs qui pourraient être, en bout de course, très couteuses.  

Et vous, est-ce que vous songez à changer votre revêtement de plancher?