Chère clientèle, veuillez prendre note que nous sommes fermés pour la période des vacances de la construction du 17 juillet au 1 août 2021.

Info COVID-19

(819) 568-1440

Sous-sol : quel couvre-plancher choisir ?

20 janvier 2020

Puisque le sous-sol est parfois mis à rude épreuve, surtout s’il est utilisé comme salle de jeu ou salle de divertissement, son couvre-plancher doit être durable et résistant, autant à l’usage qu’à l’humidité. Avec les nombreuses options offertes, choisir un revêtement de plancher pour le sous-sol peut devenir une étape bien plus complexe qu’on ne le pense.

Pour faire le meilleur choix, comparez leurs caractéristiques et laissez votre inspiration faire le reste !

Le vinyle et le linoléum : souples et accessibles

Le vinyle est une excellente option de couvre-plancher. Peu dispendieux, résistant à l’humidité et à la moisissure, il procure une sensation de souplesse et de chaleur sous les pieds. Offert en plusieurs couleurs et styles, il peut facilement être retiré, séché et remis en place en cas de dégât d’eau. On peut le poser directement sur le béton ou intercaler une sous-couche pour plus de confort et d’insonorisation. En revanche, il est sujet aux déchirures. Le linoléum, pour sa part, présente les mêmes particularités que le vinyle. Il nécessite toutefois un entretien plus rigoureux.

La céramique : robuste et résistante

La céramique affiche une tolérance élevée à l’humidité, de même qu’une grande résistance en cas d’inondations. Un choix avantageux, qui vous offre en plus, une élégance et une finition impeccable. Installée directement sur le béton, elle peut cependant rendre votre plancher très froid. C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’opter pour un plancher chauffant sous votre céramique lorsqu’elle est posée dans un sous-sol.

Le bois d’ingénierie : la qualité supérieure

Si vous aimez l’aspect naturel du bois franc, le bois d’ingénierie pourrait vous plaire, car il lui ressemble à s’y méprendre ! Considéré comme l’un des meilleurs types de planchers pour les sous-sols, le bois d’ingénierie est conçu en couches, ce qui lui confère une plus grande stabilité face aux variations de température et d’humidité. Il est recommandé de le poser sur un sous-plancher au préalable. Toutefois, la beauté et la qualité de ce type de couvre-plancher viennent avec un prix qui ne conviendra peut-être pas à toutes les bourses.

Le plancher stratifié : facile et économique

Très abordable, le plancher stratifié est apprécié pour sa facilité d’installation et sa vaste gamme de finis et de qualités. Il doit au préalable, être installé sur une membrane, qui sert de sous-couche pare-vapeur. Résistant aux aléas de la vie et plus chaud pour les pieds, il s’agit d’une option durable et confortable.

Les autres alternatives de couvre-planchers

  • Les lamelles de vinyle avec sous-couche intégrée sont un matériau composite 100 % imperméable.
  • Le plancher hybride, entre la lamelle de vinyle et le plancher laminé, est un revêtement de sol écologique, fabriqué sans PVC et hautement résistant à l’eau.

En résumé

De manière générale, vous ne devriez jamais sous-estimer les risques d’humidité de votre sous-sol. C’est ce risque qui sera réellement déterminant dans votre choix final. Si certains couvre-planchers sont adaptés pour cette pièce, d’autres comme le bois-franc, le plancher flottant et le tapis ne sont pas recommandés. Sachez également que des options écoresponsables existent sur le marché, comme le bois massif et le bois de grange.